ASURA

ASURA
ASURA

ASURA

Les dieux du panthéon védique sont divisés en deux classes: les dévas et les asuras (prononcer: assoura). Le premier terme dérive de la racine div- , qui désigne la lumière du ciel diurne; le second signifie «souffles de vie». Il s’agit donc de deux mots également dignes d’évoquer les puissances célestes qui gouvernent la vie des créatures. Et, pourtant, cette division de la population divine, qui se retrouve d’ailleurs dans d’autres domaines de la mythologie indo-européenne (et qui fait penser à la distinction entre dieux Ases et dieux Vanes des légendes germaniques), s’est transformée chez les Indo-Iraniens en une rivalité inexpiable. Dans l’Iran mazdéen, les asuras (ahuras) l’emportent et leur chef Ahura Mazda règne sur l’univers, rejetant les dévas (daévas) au rang de démons. Inversement, l’Inde reconnaît la souveraineté d’Indra, roi des dévas, et tient les asuras pour des êtres maléfiques, ennemis des dieux.

À partir des Brâhmanas (\ASURA Ier millénaire) et jusque dans l’hindouisme classique, les asuras sont de véritables démons qui mettent en danger l’équilibre cosmique. Ainsi Krishna, incarnation du déva Vishnu, lutte-t-il contre les asuras, au même titre que les déesses Durgâ, Kâli, Chandî. L’interprétation de cette situation est difficile, d’autant plus que les hymnes du Rig-Véda (face="EU Dodot" リgveda, la partie la plus archaïque du Véda, du début du \ASURA IIe millénaire) conservent le souvenir du temps où les asuras avaient le pas sur les dévas. Varuna, Mitra, d’autres encore sont appelés «asuras», avec révérence. Mais, justement, la royauté universelle d’Indra (le déva par excellence) est le résultat d’une usurpation: le dieu fils a détrôné son père (or, Varuna est constamment appelé le «Père» dans les hymnes du Rig-Véda), tout comme Zeus assura sa puissance en combattant les Titans et son propre père. Il y a donc là un mythe important, commun (sous des formes diverses) à l’ensemble indo-européen, mais cette constatation ne suffit pas à en rendre compte, ni surtout à expliquer le renversement de la situation dans l’Avesta iranien.

asura [asuʀa] n. m.
ÉTYM. XIXe; sanscrit asura- « esprit », d'abord « esprit bénéfique, esprit suprême » (dans le Rig-Veda, qualifiant notamment Varuṇa), puis « esprit mauvais, démon », au plur., « classe de démons en opposition perpétuelle avec les dieux ». — REM. À rapprocher de l'avestique ahura- (cf. Ahura Mazdâ, n. propre).
Didact. (myth., hist. des relig.). Au plur. : asuras, ou asura. Dans la religion védique, Esprits (« souffles de vie ») formant une classe de puissances célestes distincte de celle des dieux.Au sing. || Un asura.
1 (…) les brâhmanes avaient dépassé de bonne heure l'antique théorie des asuras ou principes de vie (…)
Émile Burnouf, la Science des religions, p. 36.
2 Cet asura, c'est le soleil, qui par sa chaleur et sa lumière engendre la vie et la pensée.
Émile Burnouf, la Science des religions, p. 215.
Dans le brahmanisme, Démons hostiles aux dieux, qui menacent l'ordre cosmique. || Assaut des asura, repoussé par Indra.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Asura — A*su ra, n. (Hind. Myth.) An enemy of the gods, esp. one of a race of demons and giants. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Asura — (»Herr«, verwandt mit lat. [h]erus?), im »Rigveda« Beiname von Göttern, besonders des Varuna (s. d.), die dadurch als Besitzer wunderbarer Herrschermacht gekennzeichnet werden, entspricht dem avestischen Ahura (Mazdâ). Schon an einigen Stellen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • ASURA — oppid. prope Philiscum ad Euphratem. Plin. l. 5. c. 16 …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Asura — In HinduismIn Hinduism, the Asura (Sanskrit: असुर) are a group of power seeking deities, sometimes referred to as demons or sinful. They were opposed to the devas. Both groups are children of Kashyapa. The views of Asuras in Hinduism vary due to… …   Wikipedia

  • Asura — Statue de l asura Mahîshâsura à Mysore. Les asura démon sont des esprits démoniaques opposés aux deva (parfois appelés sura). Le vocable védique désignait une créature divine et servit à qualifier des dieux comme Indra, Agni et Varuna. Puis, à la …   Wikipédia en Français

  • Asura — Der Ausdruck Asura kann bedeuten Asura (Hinduismus), dämonische himmlische Wesen Asura (Buddhismus), eifersüchtige himmlische Wesen Aschura, ʿāšūrāʾ oder Ashura, schiitischer Trauertag Diese Seite ist eine Begr …   Deutsch Wikipedia

  • aşura — is. <ər.> din. Məhərrəm ayının 10 cu günü (İmam Hüseynin qətl olunduğu gün). Aşura günü tək bir səhər çağı; Yığdı ərradəyə övrət uşağı. Q. Z.. Təbriz xalqı aşuradan qırx gün keçənə qədər təziyə saxlardı. M. S. O.. Aşura günü <adamlar> …   Azərbaycan dilinin izahlı lüğəti

  • Asura — /us oo reuh/, n. 1. (in Indian mythology) a god or demon. 2. Zoroastrianism. Ahura. [ < Skt: mighty Lord; later (by reanalysis as a + sura) taken to mean demon, as opposed to sura (by back formation) god ] * * * ▪ Hindu mythology Sanskrit“divine” …   Universalium

  • Asura — noun a) Deities among the Hindu dharma. Considered to be a group of power seeking deities, sometimes referred to as devas. b) The lowest class of deities and demigods of the Kāmadhātu …   Wiktionary

  • asura —    See demonic beings …   Encyclopedia of Hinduism

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”